AC Milan

Vers Milan – Juve!

Ce soir, à San Siro, 20h45 se dispute le véritable derby d’Italie : les Rossoneri ont de magnifiques souvenirs contre la Vieille Dame mais ce soir c’est un match pour sauver une saison loin des objectifs initiaux.

La formation type : Malgré tout ce qui se dit sur l’instabilité à l’intérieur du vestiaire, S.Mihajlovic mettra la meilleure formation possible : Gigio, Abate, Alex – Romagnoli, Antonelli, Honda, Monto-Kucka, Jack , Bacca – Balotelli.

A souligner le retour de Alex, Il Gigante, en défense ainsi que le retour précieux au milieu de Kucka. La titularisation de SuperMario survient après l’entrée positive à Bergame dimanche dernier contre l’Atalanta. A lui de montrer que c’est un autre joueur lorsqu’il est appelé en cause dès la 1ère minute.

Les enjeux : Ce Milan – Juve est loin d’être excitant mais le stade ira vers le « tutto esaurito ». Il n’y aura pas de Champions League en jeu cette fois, pas de lutte pour la 1ère place au championnat.
La Juventus de Max Allegri domine le championnat depuis désormais 21 journées. ( 20 victoires sur les 21 derniers matchs!). Ils comptent désormais 6 points d’avance sur Naples , même une défaite ce soir contre le Milan aura un très faible impact.

De l’autre coté, les Rossoneri se battront pour rester 6ème qui permettra un accès en Europa League. L’équipe de Sinisa Mihajlovic qui a inscrit 2 points sur les 4 dernières journées comptent désormais 1 point d’avance sur le Sassuolo (7ème). Une victoire est obligatoire ce soir pour ne pas dépendre du match du Sassuolo ( contre la petite équipe de Genoa) demain.

L’esprit Rossonero : Ce soir, vous l’aurez compris, c’est la partie de la saison. Malgré tout, le Milan a encore des objectifs ( blinder la 6ème place) et la finale de la Coupe d’Italie. En ce qui regarde le deuxième point, ce soir sera un «antipasti » de la finale. Une première indication à prendre en compte pour savoir quelle est la réelle différence entre le Milan et la Juve.

Pour ce faire, chaque joueur doit se battre dès la première minute jusqu’à la dernière minute, les joueurs doivent prouver de pouvoirs supporter le « poids » de ce maillot qui a permis d’atteindre 3 finales de Champions League au XXIè siècle. L’exclusion de Ménez de la feuille de match ce soir s’inscrit dans cette vision.

« Rien ne sert de vivre dans un passé glorieux, il faut assurer le présent pour s’assurer un futur de haut prestige. » Parole de Oscar Wilde, qui s’applique dans le cas présent.

Forza Milan, sempre e ovunque !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :