Articles Live Milan

SERIE A : Un Milan AC « fragile » arrache un nul à la 94′.

A la dernière seconde ! Les Rossoneri arrachent un match nul au stadio Ferrara. Après une rencontre dominée du début jusqu’à la fin, le Milan AC se crée de multiples occasions (39 tirs pour 9 seulement cadrés) mais ne concrétise pas. A l’inverse, Spal joue les coups à fond et transforme leurs occasions où on redécouvre une défense milanaise bien trop fragile..

SPAL joue les coups à fond, le Milan AC coule!

Malgré un résultat qui dit le contraire, le Milan AC commence le match à fond. Les hommes de Stefano Pioli construisent, créent et arrivent proche de la cage de Leticia sans pour autant être très dangereux. Calhanoglu se procure la première grosse occasion mais le portier de la Spal sort une belle parade. Défendre et jouer en contre permet à la Spal de se créer des occasions et même de marquer. A la 13ème minute, sur un corner, la défense rossonera n’arrive pas à dégager le ballon et Valoti profite de la situation pour battre tout le monde. Spal 1 Milan 0.
Entre temps, les Rossoneri perdent Samu Castillejo, contraint de sortir sur blessure pour la rentrée de Saelemaekers (qui avait été donné titulaire et ensuite mis sur le banc par Stefano Pioli). Paquetà se procure une belle occasion pour égaliser (le meilleur parmi les Rossoneri), mais c’est la Spal qui confirme avec une pépite de Floccari en lobant Gigio Donnarumma avant la 30′. Spal 2 Milan 0. La douche froide pour les Rossoneri, quelques jours après la belle victoire contre l’AS Roma.
Malgré une équipe du Milan AC dominateur, la Spal profite des seules actions de contre et d’un réalisme implacable. Malgré cela, la défense rossonera se montre bien trop faible et n’arrive pas à contenir les quelques attaques adverses. Un événement pourrait tout changer : le Milan AC jouera à 11 contre 10 toute la seconde mi-temps pour le carton rouge D’Alessandro…

11 contre 10 : une Remontada du Milan AC ?

Pioli opère de suite un changement tactique : avec la supériorité numérique, il faut tout miser sur l’attaque ! Il opte pour la sortie de Calabria et l’entrée de Rafael Leao, et redessine la formation : 4-3-1-2 avec Calhanoglu milieu offensif derrière Leao et Rebic.
L’attaquant portuguais souvent critiqué pour ses entrées de jeu nonchalantes, réussit à avoir un réel impact sur le match. Il trouvera le but de la timide remontée et surtout relève un Ante Rebic, trop nerveux et brouillon ce soir. Celui qui avait habitué aux Rossoneri de briller n’est pas dans un grand soir.
Pioli le rappelle et met en jeu le retour de Zlatan Ibrahimoviç qui a beaucoup fait parlé de lui ces dernières semaines. Il revenait sur le terrain 4 mois après. Il aide l’équipe et offre de belles choses à ses coéquipiers. Le Milan AC revient dans la partie grace à Rafael Leao mais peut grandement remercier un joueur de la Spal, Vicari. Le seul défenseur coupe le centre de Saelemaekers à la 94′ qui bat son propre gardien. Score final 2-2 qui n’arrange personne.

Le Milan AC aura été bien trop timide, Spal a surclassé les Rossoneri d’un point de vue tactique. Les joueurs milanais n’ont pas réussi à réagir comme il fallait. On parle de 2 points perdus, mais l’gélisation arrive à la 94′ avec un homme en plus. Stefano Pioli doit se poser de réelles questions au niveau de son équipe, qui manque cruellement de régularité. Prochain RDV, contre la Lazio !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :