Articles Live Milan

SERIE A : Supremacy Ibra, 2-2 entre l’AC Milan et l’Hellas Verona.

Nous venons de vivre une soirée riche en émotions à San Siro entre l’AC Milan et l’Hellas Verona : alors qu’avant le match, Zlatan Ibrahimovic récupérait son prix de meilleur joueur du mois d’octobre, il porte encore le Milan et arrache un match nul à la 93′. Un match nul qui sonne comme une victoire au mental: cette équipe n’abandonne jamais (et toujours invaincue en Serie A).

Un début de match catastrophique pour l’AC Milan, la perfection pour l’Hellas Verona.

Stefano Pioli voulait remédier à la défaite contre Lille et décide de mettre le Milan type contre un Hellas Verona qui était à l’heure actuelle la meilleure défense du championnat. Un adversaire qui défend en bloc et joue rapidement en contre-attaque. Pioli utilise le 4-3-2-1 avec les hommes suivants: Donnarumma, Calabria, Kjaer, Gabbia, Theo Hernandez ; Bennacer, Kessie; Rafael Leao, Calhanoglu, Saelemaekers ; Zlatan Ibrahimovic.
Le début de match est plaisant, les deux équipes jouent à l’attaque mais c’est l’Hellas qui prend l’avantage : corner et tête qui rebondit sur la barre transversale, Barak la reprend et la met au fond. Milan 0 Hellas 1. Les Rossoneri se prennent un nouveau but sur corner, les coups de pied défensifs étant le gros point faible du Milan dans ce début de saison.
Le Milan encaisse le coup, mais un peu plus tard dans le match, une déviation malheureuse de Calabria offre le but du 2-0 pour l’Hellas, encore sur une situation de coup de pied arrêté. Milan 0 Hellas 2.
Il ne pouvait pas y avoir pire entame de match pour les hommes de Stefano Pioli. Et malgré le score, le Milan est toujours dans le match, en cherchant à tout prix à recoller au score et trouve le but grâce à un CSC de Magnani (sur centre de Saelemaekers et déviation de Kessie). Milan 1 Verona 2.
L’AC Milan pousse mais ne trouve pas le but de l’égalisation et on en reste là pour cette première mi-temps.

Rien à faire pour Gigio Donnarumma..

Un super Silvestri sauve l’Hellas Verona : l’AC Milan a tout tenté et arrache un nul précieux.

La deuxième mi-temps voit une seule équipe sur le terrain : l’AC Milan. La domination est impressionnante, 30 tirs au total, près de 70% de possession de balle. L’Hellas compte sur un Silvestri exceptionnel, qui sort certainement le meilleur match de sa carrière et un Milan malchanceux et peu inspiré.
Les occasions se multiplient pour les Rossoneri : entre buts refusés (Calhanoglu 51′, penalty raté de Zlatan Ibrahimovic 65′, barre transversale encore de Zlatan à la 76′, un autre but refusé à la 90′, et enfin le but final à la 93′). Le Milan a tout donné et arrache un nul qui a un gout de victoire, une victoire au mental comme nous le disions au début de l’article.
Le match contre l’Hellas a vu un Milan conquérant, dominateur, capable de se créer des dangers, et mettant en sérieuse difficulté l’une des meilleures défenses du championnat.

Silvestri, héros de l’Hellas Verona à San Siro.

Ibra sauve l’AC Milan et record battu.

Zlatan Ibrahimovic avoue avoir raté son match à la fin du match et pour autant il inscrit son 8è but en Serie A cette saison et reste meilleur buteur du championnat. Il bat par la même occasion le record détenu par lui même (6)et Andriy Shevchenko (6) : marquer un but lors de 7 matches consécutifs en Serie A. Mission accomplie!
Son penalty manqué est le 2è consécutif, mais celui de ce soir est problématique. Le prochain sera laissé à Frank Kessie, le suédois a reconnu ses torts à la fin du match.
Malgré tout, il pousse les siens dans les dernières minutes et arrache le nul à la 93′ : le centre de Brahim Diaz est parfait et sa tête ne laisse aucune chance à Silvestri.

Après la lourde défaite contre Lille, les Rossoneri se relèvent et on a eu la réaction attendue. Il y a tout de même des regrets de ne pas avoir réussi à inscrire le 2-2 avant (le penalty raté de Zlatan était une énorme occasion), mais ce match était complétement fou jusqu’à la dernière seconde.
Enfin, le Milan de Stefano Pioli reste 1er du classement de Serie A avec 17 points sur 21 possibles en ayant enregistré 5 victoires et 2 matches nuls, toujours invaincus cette saison. On a vu un Milan fatigué à la fin du match, qui a tout donné, et qui aura le droit à un repos bien mérité. Place à la trève avant de repartir. Une chose est sure : il Diavolo non muore mai. Et ça rappelle la belle époque…

Ibra offrant le 2-2 au Milan dans les dernières minutes..

Ac Milan – Hellas Verona 2-2. (https://www.youtube.com/watch?v=JoMvqOW18Zs)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :