AC Milan

Milan horror : il ne reste plus que la Coupe!

Ce soir, à San Siro, les tifosi présents ont assisté à la dernière humiliation de la saison : défaite 3-1 contre la Roma de Spaletti qui termine 3ème et jouera donc les préliminaires de san-siro-6-2107019[1]Champions League. But de Salah, ElSharaawy et Emerson pour la Roma. But de l’honneur pour Bacca. Au delà de la prestation désastreuse, le plus grave est la différence de niveau entre les deux formations : certains commentateurs n’ont pas hesité à affirmer que c’était un match entre une équipe de Série A et de Série B. Revenons sur une des soirées les plus tristes de cette saison.

Fortes ambitions : Comme nous l’avions évoqué précédemment, ce soir devait être la partie pour sauver une saison. Le Milan devait s’imposer à tout prix contre la Roma en pleine lutte pour la 2ème place contre le Napoli ( qui affrontait le Frosinone chez eux) pour éviter les préliminaires de Champions League. On s’attendait donc à un vrai match de Champions League !
Mais, avant le coup d’envoi , on sent déjà que les choses se passeront mal. La formation mise en place par C. Brocchi est désastreuse. Voici la formation : Gigio , De Sciglio, Alex, Mexes, Romagnoli, Locatelli, Kucka, Honda, Bacca et Balotelli.
Comment peut on mettre une défense si peu réactive face à l’explosivité de Salah et el92?
Comment est il possible de voir un certain Locatelli âgé de 18 ans titulaire dans le match le plus important de la saison? Alors oui, il faut savoir lancer les jeunes, mais il faut les lancer dans un tout autre contexte, ce soir , la pression était bien trop grande pour ce jeune joueur avec somme toute, de très belles perspectives d’avenir.
Pourquoi mettre Romagnoli à gauche alors que le choix le plus logique était de mettre De Sciglio à gauche et le jeune Calabria à droite?
Un nombre d’interrogations qui nous laisse perplexe sur la gestion orchestrée par C.Brocchi, l’entraineur actuel du Milan.

La Roma jouait avec son 4-3-1-2 classique, sans avant centre, avec Salah et El Sharaawy très large sur les cotés et Naingollan en numéro 10. Au milieu de terrain, il y avait Pjanic, De Rossi et Strootman.

Peu de rythmes : le début de match est très peu rythmée. Les Rossoneri défendent et cherchent de repartir en contre, la Roma fait la partie. La différence au milieu de terrain se fait ressentir très rapidement, la qualité n’est pas du tout la même. On s’attend à une soirée compliquée du côté du Milan d’entrée de jeu. La sensation qui émerge sur le premier quart d’heure est que les Rossoneri sont complètement démotivés, ( alors qu’il y a une place en Europa League à aller chercher!) et la Roma accélère quand il est nécessaire de le faire.
A la 12ème minute, la première frayeur arrive lorsque Alex fait une passe quasi décisive à Salah qui part tout seul en contre et se retrouve face à Gigio mais la frappe passe à coté.
2 minutes plus tard, un autre tir non cadré de Naingollan d’une position beaucoup plus proche sera le dernier avertissement avant une soirée à sens unique.
A la 19ème minute, le jeune Locatelli perd un ballon bêtement, et Salah ne pardonne pas, tir et but. Milan 0 Roma 1.

Confusion tactique embarrassante : A partir de là, le Milan ne réagira même pas. Brocchi tente de changer les choses en passant d’abord en 4-3-3 ( en faisant jouer Honda et Mario sur les côtés) puis en repassant à un 4-4-2 plus défensif. Peu importe le module, peu importe les choix, la situation est désespérante. Milan 0 Roma 1 à la pause.

La sortie de Mario : la 2ème mi – temps est marquée par la sortie de Mario Balotelli et l’entrée sur le terrain de L.Adriano, enfin! Là encore, on se demande pourquoi le brésilien a été écarté du 11 titulaire alors qu’à Bologne c’était un des meilleurs sur le terrain.
Les Rossoneri semblent avoir changer d’attitude et joue beaucoup plus comme une équipe ( la sortie de Balotelli y est elle pour quelque chose?) et on commence enfin à se dire que le Milan pourrait revenir dans le match. A la 50ème minute, après un contre quasi parfait, Bertolacci ( pas trop désastreux ce soir) lance Adriano qui centre pour Bacca dans la surface, le ballon passe devant tout le monde, Honda arrive en vitesse … et tire lamentablement au dessus! 3 minutes plus tard, le Japonais est tout prêt d’inscrire le 1-1 mais le gardien romain répond présent.

Ensuite, la Roma controlera le match sans trop de soucis, avant d’inscrire le 2-0 avec l’ex El Shaarawy ( qui ne fête pas son but à juste titre) et le 3-0 avec Emerson. Le 18è but de Bacca qui arrive à la 80ème minute ne changera pas le cours du match.

Et maintenant ?: Dans le même temps, le Sassuolo gagne 3-1 face à l’Inter et s’assure la 6ème place qui veut dire préliminaire d’Europa League.Une victoire du Milan ce soir n’aurait rien changé, mais la prestation à laquelle on a assisté est vraiment embarrassante. On a l’impression qu’il nous faudra un miracle samedi prochain pour battre la Juventus à lOlimpico. En cas de victoire du Milan face à la Juve, les Rossoneri accéderaient directement en Europa League et enverrait la Fiorentina aux préliminaires et la 6ème place détenue par le Sassuolo ne servirait à rien. Il n’y a plus qu’à y croire.

Abbiati_2733253[1]
Abbiati, le dernier sénateur.

Goodbye Christian : Ce soir , était la dernière du sénateur C.Abbiati, 15 ans passés sous les couleurs du Milan. Ce soir, il n’aura pas eu l’occasion d’être sur le terrain ( Merci Brocchi!) mais c’est avec beaucoup d’émotions qu’il prend sa retraite. Voici ses déclarations : »je pensais partir dans une autre ambiance, il y a beaucoup de tristesses ce soir, les tifosi m’ont toujours adoré et soutenu même dans les moments les plus difficiles ». Abbiati, surnommé l’ET , a gagné 8 trophées avec le Milan dont 3 Scudetti et 1 Champions League.
In bocca al lupo Christian!

 

PAGELLE

G.Donnaruma 8 : Si le Milan prend que 3 buts ce soir, ce sont les mérites de notre Gigio. Une mention spéciale pour une année spectaculaire. Décisif à plusieurs reprises sur Salah, parfait dans toutes ses interventions. Il ne peut rien faire sur les 3 buts.

De Sciglio 5,5 : moins pire qu’à son habitude, mais sa défense est à revoir. Bien plus offensif en 2ème mi temps quand il passe coté gauche ce qui semble son habitat naturel. A confirmer samedi prochain contre la Juve.

Mexes 4 : Responsable sur au moins 2 buts, défense trop approximative, la dernière pour lui à S.Siro, sans regret.

Alex 3 : le pire des Rossoneri. La passe quasi décisive pour Salah à la 11ème minute, montre la concentration du brésilien. Involution incroyable au cours de la saison. Lui aussi ne sera pas présent l’année prochaine.

Romagnoli 5 : le moins pire des centraux ce soir. Commence à gauche, joue discrètement bien, mais la 2ème mi temps en temps que défenseur central est un désastre au coté du pire Alex de la saison. Faut il remettre Zapata?

Locatelli 5,5 : partie compliquée pour le jeune rossonero de 18 ans. Responsable sur le 1er but, pas très précis en d’autres circonstances, il a de la personnalité à revendre et l’envie d’évoluer. A suivre.

Kucka 4 : Le slovène depuis 3-4 matches est en dessous de ses standards habituels. Trop brouillon, trop personnel, ne joue plus en équipe.

Bertolacci : 5,5. Pas de grosses erreurs mais rien de positif . On attend beaucoup plus d’un joueur payé 20 Millions d’euros!

Honda 5 : le meilleur au milieu de terrain mais le 1-1 raté au début de la 2nde mi-temps est impardonnable.

Bacca 4,5 : Avant le but du 3-1 , il rate tout ce qu’il fait. Toujours plus étranger au Milan. Sur le départ?

Balotelli 0 : Aucune action de but en 45 minutes, l’équipe ne joue pas quand il est sur le terrain, 1 seul but cette année. Une énième désillusion d’un joueur qui devait relancer le Milan. A renvoyer à Liverpool en collissimo.

Luis Adriano 5: Il est rentré à la place de Balotelli. C’est tout.

Jack Bonaventura 7 : Quand il rentre, il invente, crée et conlut. Le but de Bacca arrive grâce à lui, il prend en main un Milan désespérant. Son retour face à la Juve est un des seuls espoirs qui nous reste. A convoquer absolument à l’Euro, il le mérite.

Calabria 6 : incompréhensible qu’il ne soit pas titulaire. Passeur décisif encore une fois. Oublie Emerson sur le 3ème but. Un des futurs du Milan.

Brocchi 3 : les déclarations post match n’ont pas du plaire au Président et aux tifosi ( « je ne peux rien faire de plus face à une équipe démotivée »). Erreur dans la formation initiale, erreur dans la stratégie, erreur dans les changements. Bref, ce n’est pas l’homme de la situation.

formation en informatique
referencement googleyes messenger gratuitmoteur de recherche françaisDépannage serrurier pas cher
responsabilité civile assurance habitationreiki symbolestandard téléphoniqueyes messenger
référencement gratuit

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :