AC Milan Actualité Bilan joueurs Dossiers Série A

Le bilan de Zlatan Ibrahimoviç 2.0 au Milan AC.

Lors de son retour annoncé fin décembre 2019, une seule question se posait concernant le retour de Zlatan en rossonero : Pouvait il encore apporter quelque chose au football et avoir une place en Serie A ? 90 jours de jeu plus tard, stoppé par le Coronavirus, et la réponse est sans appel : Zlatan Ibrahimoviç a redimensionné le Milan AC et a offert des prestations de haut niveau. AC Milan Mania FR fait le point sur sa (courte) saison.

Une arrivée en tant que sauveur de la patrie : lZlatan is back ?

La campagne médiatique faite par le Milan AC pour le retour de Zlatan Ibrahimoviç semblait énorme voir grotesque. Alors que la Juventus officialisait l’arrivée de Kulusevski, (talent de Serie A, 21 ans, également suédois) le Milan AC se vantait d’avoir signé l’attaquant milanais de 38 ans pour un contrat de 6 mois, à 3,5 millions d’euros par an. L’impression de cette opération nous paraissait un coup de marketing et une opération désespoir pour sauver jusqu’à alors une saison bien triste et catastrophique pour le club.
L’arrivée de Zlatan a été faite après la terrible débacle une semaine plus tôt contre l’Atalanta (5-0).
Pour Zlatan, le choix de revenir à Milan est audacieux et courageux : dans un championnat où Ibra avait tout gagné et tout prouvé, il remettait tout en jeu, dans une équipe en confusion totale pour un dernier challenge : aider le Milan AC à remonter la pente dans une période compliquée.
Avec un bilan de 54 buts et 17 passes décisives, l’ancien de l’Inter et du Barça a assumé son statut de superstar de la Major League Soccer, même s’il n’a pas remporté de titre avec la franchise californienne. Lors de ses deux saisons sous le maillot rouge et noir, le géant de Malmö avait inscrit 56 buts en 85 matches.
Le décor est posé, les attentes sont énormes et le risque d’échec est possible. Mais Zlatan est unique, un champion hors du commun avec une motivation et une détermination unique.

Retour gagnant de Zlatan Ibrahimoviç au Milan AC?

Un impact immédiat : le Milan AC voit le bout du tunnel.

Avec Zlatan, les hommes de Stefano Pioli jouent un autre football et les prestations sont différentes.

L’attaquant suédois est au coeur du jeu, et Pioli l’utilise d’entrée : 8 matchs pour lui jusqu’à présent (sur 9 possibles), 3 buts et 1 passes décisives pour lui. Les Rossoneri ont aussi changé leur module de jeu en passant d’un 4-3-3 à un 4-3-2-1 ou le partenaire idéal de Zlatan s’appelle Ante Rebic. (https://acmilanmania.net/2020/03/28/le-bilan-dante-rebic-au-milan-ac/)
Le croate se trouve parfaitement avec le numéro 21 Rossonero. Les deux joueurs se parlent en croate, et s’entendent très bien sur le plan de la personnalité. Le feeling est excellent entre les deux joueurs .

Zlatan qui inscrit son premier but avec le Milan AC

Le suédois a su se trouver prêt au niveau physique malgré une longue période d’inactivité. A l’heure d’aujourd’hui, sa moyenne de course par match est autour de 8-9km ce qui est admirable au vu de son âge avancé (38 ans), c’est l’un des rossonero les plus actifs sur le terrain.

Avec Ibrahimoviç sur le terrain, les résultats du club au niveau collectif sont aussi positifs : les Rossoneri enchainent les bons résultats avec 4 victoires (Cagliari, Udine, Brescia et Torino), 3 matchs nuls (Samp, Hellas et Fiorentina) et 2 défaites (après le match rocambolesque contre l’Inter et le match particulier à huis clos contre le Genoa). Durant cette période, le Milan AC augmente clairement sa moyenne de points par match (1,75/match).
L’impact de Ibrahimovic se mesure aussi sur la moyenne de buts : avant son arrivée, les Rossoneri avaient une moyenne de 0,9 buts par match. Avec Ibra, cette moyenne a doublé en passant de 0,9 à 1,8 !



Le défi de Zlatan Ibrahimoviç a eu un impact positif pour l’attaque du Milan mais aussi pour l’équipe entière : l’attaquant suédois s’est mis au service de l’équipe et avec son expérience, sa technique et sa détermination, il a su s’imposer en tant que leader technique. Il a su mettre en avant son leadership et a permis aux autres joueurs d’apprendre de lui. A 38 ans, il fait encore la différence et ça ce n’était pas assuré lorsqu’il est arrivé en décembre 2019.

Zlatan Ibrahimovic, futur encore à Milan ?

Le futur de Zlatan est inconnu à l’heure d’aujourd’hui. La Gazzetta dello Sport annoncait ce matin, qu’il souhaitait continuer sa carrière et ne pas l’arrêter cette saison, à Milan ou ailleurs.
Avec le départ précipité de Boban et peut être de Maldini, le renouvellement est pour l’instant en stand-by. Il y a eu des différends entre lui et Gazidis à ce sujet (notamment avant le match contre le Genoa).
Le choix du prochain entraineur sera surement déterminant pour comprendre la décision de Zlatan : il s’entend très bien avec Pioli, et celui-ci le considère comme un élément indispensable. Avec Rangnick, l’attaquant suédois ne correspondrait pas trop aux exigences et à l’idée de football du coach allemand.
Une autre considération est à prendre en compte, plus personnelle : si Zlatan décidait de rester un an supplémentaire, sa famille qui est en Suède devrait surement le rejoindre.

Mais Zlatan a encore envie de Milan : un journaliste suédois nous a raconté une anecdote à ce sujet. C’était lors du derby en février dernier entre l’Inter et le Milan AC (défaite des Rossoneri 4-2). Lorsqu’il était dans le couloir pour rejoindre San Siro, Ibra était souriant, détendu. Il l’était encore plus lorsqu’il est entré sur le terrain et a entendu la Curva Sud qui scandait son nom et la Curva Nord de l’Inter qui l’insultait. Cette adrénaline que ce genre de matchs procure, Zlatan veut encore vivre ce type d’émotions.
D’ailleurs, lors de son but, il aurait dit : « je me sens plus vivant que jamais ».

Et puis, enfin, Mino Raiola s’est également prononcé à ce sujet : «Zlatan à Milan l’année prochaine ? Le ciel est la limite, il peut apporter encore beaucoup au Milan et à la Serie A. C’est lui qui décidera quoi faire, comme il l’a fait ces 20 dernières années. »

Ibra à Milan, ce n’est peut être pas fini. Les prochaines semaines nous donneront plus d’indications.




Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :