AC Milan

Fatal Verona!

Verona – Milan, lundi 22h30 : Le Verona crée la grosse surprise en remontant le Milan AC ce soir ( 2-1) après l’ouverture de score de Jeremy Menez (le 1er but cet saison). Cette victoire ne changera pas le destin des veronesi car le Carpi a battu l’Empoli dans le même temps (1-0 but de Lasagna). Revenons sur une soirée dramatique pour les Rossoneri.

Départ parfait : Le Milan de C.Brocchi part avec une formation type malgré les absences de SuperMario et Alex, il Gigante pour suspension . Voici la formation : Gigio, Abate , Zapata, Romagnoli, De Sciglio, milieu composé de J.Mauri, Montolivo et Poli, Honda , Menez et Bacca.
La partie commence tout de suite parfaitement pour les Milanais car toutes les occasions sont signées pour les Rossoneri. Et sur une tentative de Honda de très loin, le portier du Verona est très hésitant et Menez en profite. Verona 0 Milan 1. Cette soirée s’annonçait particulièrement tranquille…

La grinta du Verona façe à l’insouciance Milanaise : En 2ème mi temps, les Milanais auront l’occasion rêvée d’inscrire le 2ème but avec Bacca qui manque incroyablement le but.
Par la suite, le Verona prendra confiance (notamment avec Pazzo Pazzini) mais Gigio sort parade sur parade jusqu’à la 79ème minute.
Un contact douteux dans la surface de réparation permettra à Pazzini d’inscrire son 6ème but de la saison et les plans de C.Brocchi sont à revoir. La fin du match est une fatal horror car le Milan subit énormément et Gigio est sur le point d’offrir un nul inespéré à Milan.
C’était sans compter du coup franc formidable du joueur du Verona à la 95ème minute . Verona 2 Milan 1.
Le Verona s’offre une dernière « Gioia » en Série A alors que le Milan montre toutes les faiblesses au grand jour.

Situation critique : Cette soirée est un tournant dramatique pour la saison du Milan. D’un point de vue statistique le Milan n’avait jamais subi autant. 28 tirs cadrés vers la porte de Gigio. Autre élément important, les Rossoneri ne comptent que 1 point d’avance sur Sassuolo à 3 journées de la fin, jamais l’Europe a été autant à risque.
L’arrivée de Brocchi ( voulu exclusivement par Berlusconi) a créé une crise technique et physique sans précédent. Le bilan est catastrophique, 1 victoire sur les 3 derniers matchs, des résultats aussi négatifs que sous l’ère Mihajlovic.
Le projet de Brocchi est ambitieux mais le temps est trop limité pour le réaliser et les pressions bien trop importantes pour y arriver.
Le Verona avait une motivation plus importante que le Milan aujourd’hui, cela est une donnée très grave, les joueurs semblent complètement désorientés et ceux depuis plusieurs semaines. La fin de saison s’annonce très délicate et une nouvelle Révolution semble se dessiner cet été…

Highlight Verona Milan 2-1

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :