Actualité Dossiers

EDITO : Le Milan AC de Stefano Pioli se réveille t’il trop tard?

La victoire d’hier soir sur la Lazio au Stadio Olimpico pour le score final de 3-0 nous a laissé sans voix. Le Milan AC, justement critiqué, lors de la première partie de saison était une équipe fragile, désorganisée, impatiente et immature. Le match d’hier contre la deuxième force du championnat a montré un tout autre Milan et laisse bien espérer pour la suite. Mais ce réveil tardif peut-il servir à quelque chose?

Stefano Pioli a donné une idendité au Milan AC.

On part déjà d’un constat criant : les Rossoneri ont écrasé la Lazio à tout point de vue. La première mi-temps a été plutôt lente en terme de rythme, mais c’est bien le Milan AC qui se crée les plus grosses occasions grâce au but de Hakan Calhanoglu et Zlatan Ibrahimovic.
La physionomie de la partie est incroyable même dans les rêves les plus fous des tifosi milanais. Les Rossoneri gagnent 3-0 mais l’addition aurait pu être bien plus salée pour les hommes de Simone Inzaghi. Ce Milan AC est une équipe organisée, qui défend en bloc, qui attaque avec intellgence, les joueurs se rendent disponibles et on découvre (ou redécouvre) des joueurs qui enchainaient catastrophe sur catastrophe. Je parle bien sur de Franck Kessie, Lucas Paquetà ou même ce cher Hakan Calhanoglu.
Ce changement du tout au tout s’explique par deux facteurs. Le Covid-19 a redistribué les cartes en terme de préparation. Stefano Pioli a pu refaire la préparation et le Milan AC a mis les moyens nécessaires pour que les joueurs puissent continuer à s’entrainer et avoir une bonne condition physique. Mais aussi, un autre facteur qu’on néglige parfois : les matchs à guichet fermés. Beaucoup de joueurs milanais n’arrivent pas à gérer la pression et le fait de jouer sans supporters peut les aider à enchainer de bonnes prestations.
Et cela s’est ressenti sur le terrain depuis la reprise : le Milan AC a une excellente forme physique et des joueurs catastrophiques jusqu’à présent sont aujourd’hui indispensables. C’est le cas de Franck Kessie qui a été élu joueur du match contre la Lazio.
Mais au delà de la forme physique impressionnante, Stefano Pioli a travaillé avec le matériel à disposition malgré un futur très flou, avec l’ombre de Ralf Rangnick au dessus de sa tête.
Il a insisté et utilise un 4-2-3-1 où les deux joueurs du milieu de terrain (Bennacer-Kessie) sont complémentaires plus que jamais. La défense centrale composée de Simon Kjaer et Alessio Romagnoli semble solide et en attaque le point de référence, Zlatan Ibrahimovic (ou Rebic); qui décroche beaucoup pour le premier, où presse à tout va pour le second.
Cette double recette semble être la formule gagnante pour un Milan AC qui était jusqu’alors en dépression totale, et surtout, qui ne s’était jamais imposé façe à la concurrence…

Un Milan AC qui s’accroche pour l’Europe : un objectif atteignable?

Les Rossoneri veulent tout faire pour ne pas terminer la saison à cette 7ème place maudite, qui serait synonyme de préliminaires Europa League, qui conditionnerait forcément la saison 2020-2021. Les victoires contre l’AS Roma et Lazio laissent présager de bonnes choses pour les Rossoneri. Cette équipe a une base solide, et peut se battre contre n’importe qui. Les prochains rendez-vous contre Napoli et Juve permettront de savoir si le Milan AC a bel et bien la possibilité de se battre pour une cinquième place.
Stefano Pioli laissera à son successeur une base solide sur laquelle repartir : Donnarumma, la défense centrale, Ante Rebic, la surprise Theo Hernandez, le duo Bennacer-Kessie, tout cela sont des indicateurs pour Elliott et Rangnick.
Mais, à Milan, on pourra nourrir des regrets : car lorsqu’on voit les derniers résultats, on ne peut s’empêcher de penser que le potentiel de ce Milan AC était bien autre. On ne peut s’empêcher que le choix de Giampaolo était une erreur monumentale alors que Gattuso avait fait ses preuves.
Et même si Ralf Rangnick semble être une bonne solution, quelque chose me dit que le Milan AC est en train de (re)faire la même erreur. Pourquoi ne pas confirmer Stefano Pioli et faire confiance à quelqu’un qui est une inconnue totale dans notre Serie A?

Le Milan AC a besoin de certitudes et de stabilité qu’on pourrait retrouver finalement. Et si Pioli devait continuer à performer à ce point, quelles décisions prendraient Elliott? Es ce que l’arrivée de Rangnick serait remis en cause? Quel futur pour Maldini et Massara? Le flou est encore total et on semble repartir sur un nouveau projet, nouveau staff, nouveau dirigeants. Encore. Et ce serait l’énième erreur.
(SERIE A : Un Milan AC « fragile » arrache un nul à la 94′.)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :