Articles Live Milan

André Silva, le rejeté du Milan AC.

L’histoire entre André Silva et le Milan AC a été particulière dès le début. Son arrivée s’est faite parmi le plus grand secret, et l’accord avait été express entre Fassone-Mirabelli et le FC Porto. Un investissement qui a couté 35 millions d’euros au club lombard. Un achat raté puisque l’attaquant portugais en 3 ans n’a apporté que des déceptions malgré des débuts prometteurs.

Son aventure à Milan

La première saison d’André Silva ne répond pas aux attentes fixées. Il souffre de la comparaison avec Cristiano Ronaldo et l’investissement fait sur lui pèse sur le jeune portugais. André a du mal à s’imposer en tant que leader de l’attaque et ne s’adapte pas du tout en Serie A. Il montre des choses intéressantes, surtout technique, mais le championnat italien est exigeant et il ne parvient pas à trouver sa place au point où il n’est pas le titulaire en championnat. En Europa League, c’est le bomber des phases de groupe en revanche. Les adversaires étant plus faibles, il parvient à montrer de belles choses, mais c’est bien trop peu pour s’imposer dans un club comme le Milan AC. Il termine sa saison avec 10 buts mais on ne peut qu’être déçu de son rendement.
Durant l’été 2018, son entraineur de l’époque, Gennaro Gattuso affirme que « c’est un joueur intéressant, qui a des marges de progression, c’est un travailleur et veut s’améliorer ». Mais ce sera loin de Milan, les Rossoneri décident d’envoyer André à Séville, en prêt avec option d’achat.

AS9 au temps du Milan AC.

Un début de folie à Séville qui se termine par un retour à Milan.

André Silva arrive donc à Séville pour oublier une année 2017-2018 un peu catastrophique et retrouver du temps de jeu. Le début de saison est remarquable car l’ex-attaquant du Milan est convaincant dans ses prestations et dans la réalisation. Il inscrit un triplé lors de son premier match en Liga, un doublé contre le Real Madrid. Très vite, les dirigeants sont surs de leur coup : le droit de rachat ne sera qu’une formalité avec un joueur de ce niveau.
Mais au fil des semaines, le FC Séville se retrouve dans une crise sans précédent. De la lutte pour le titre au risque de se faire sortir de la qualification à la prochaine Champions League, l’attaquant portugais n’a plus du tout le même feeling avec le but. De novembre à mars, l’ex-attaquant du Porto n’a inscrit que 3 buts : 2 en coupe du Roi et un seul en Liga contre le Levante! Il rate la fin de saison pour un problème physique et le Séville décide de ne pas investir sur André Silva. Retour à Milan!

Une saison compliquée à Séville!

Un tranfert fait à Monaco jusqu’à l’arrivée en Allemagne.

André Silva revient donc à Milan après deux saisons compliquées. Giampaolo arrive sur le banc rossonero, et les caractéristiques du portugais pourraient correspondre à son style de jeu, le 4-3-1-2. Mais les dirigeants milanais ne croient pas en lui et cherchent durant tout le mercato un éventuel acheteur. Le Milan trouve un accord avec Monaco pour un départ à titre définitif contre 30 millions d’euros ce qui était inespéré du côté du Milan AC. Mais lors du passage de ses visites médicales, Monaco annonce que André Silva n’est pas apte à rejoindre le club français, il revient donc à Milan avec une réputation d’un joueur fragile physiquement. Giampaolo décide de le faire jouer pour montrer qu’il est en forme en espérant de trouver un club de dernière minute.
Lors du dernier jour du mercato, le Milan AC trouve un accord pour un maxi prêt sur 24 mois : André Silva à l’Eintracht et Ante Rebic à Milan.
En Allemagne, l’impact et le début de saison est similaire à ce qu’il avait réussi à faire en Espagne. Mais très vite, les problèmes physiques arrivent. Le début d’année 2020 est bon signe pour André, où il retrouve les buts et enchaine les bonnes prestations en Europa League et en Coupe d’Allemagne. Avant l’arrêt du football à cause du Coronavirus, c’est l’un des joueurs les plus en forme.

Quel futur pour André Silva ?

André Silva a été interviewé par la presse allemande et si ça ne dépendait que de lui, il resterait en Allemagne pour un très long moment : « On me traite bien ici. La ville, les tifosi, la Bundesliga me plaisent. Il y a beaucoup de raisons qui me poussent à rester. »
Il est encore sous contrat avec le Milan jusqu’en 2021, mais il est clair que durant le prochain mercato, son avenir sera abordé : « j’étais en grande forme dernièrement mais nous vivons un moment où le football ne compte pas. Nous devons tout faire pour lutter contre la pandémie, la santé des personnes est primordiale. »
Ces déclarations éloignent un peu plus André Silva de Milan, où ces plus grands fans espéraient un retour à la base pour prouver sa valeur durant la saison 2020-2021.
André Silva devra prouver à l’Eintracht de le racheter, la où les dirigeants allemands ne sont ni pour ni contre, où un des dirigeants a botté en touche, lorsque la question lui a été posée il y a quelques semaines : « le Milan a d’autres soucis à se poser actuellement, nous en reparlerons dans les prochains mois ». (https://acmilanmania.net/focus-contrats-et-prets-a-echeance-au-milan-ac/).

Sources : Gazzetta dello Sport.

André Silva va t’il enfin se poser?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :