AC Milan

89 millions de perte : un désastre financier sans précédent!!

Le Milan a clôturé le bilan avec une perte de 89 millions d’euros, un record depuis 2012 où les Rossoneri avaient déclaré adopter une politique d’auto-financement, un projet qui a clairement échoué car sur le plan sportif , les saisons sont toutes plus catastrophiques les une que les autres . Ibranoce s’est penché sur cette journée importante.

Casa-Milan-770x470[1]
Casa Milan

Le CdA en direct : Ce Conseil d’Administration pour approuver les comptes financiers 2015 -2016 de la société était particulièrement attendu après la campagne de mercato de cet été et surtout la non participation du Milan en Coupe d’Europe.
Le CdA a commencé à 16.00 présidé par l’Administrateur delégué  et le vice président du club, Adriano Galliani. A noter les absences de toute la famille Berlusconi, une première depuis la nomination de Barbara Berlusconi en tant que AD!
A 16h11, la discussion sur le bilan 2015 commence. Le bilan financier est en conformité avec les normes UEFA sur la représentativité, mais les pertes sont de 89,3 millions d’euros. La société Fininvest ( qui détient 99% du Milan) doit approuver le bilan et combler intégralement la perte pour cette saison.
2 minutes plus tard, les premières interrogations arrivent : l’avocat la Scala s’interroge sur les différentes stratégies que la société a utilisé afin d’éviter ces pertes. Il demande également si il existe un processus de planification cohérent pour le futur et si oui comment y arriver. Le Conseil d’Administration s’annonce tendu d’entrée de jeu.

 

A 16.23, l’actionnaire Gatti prend la parole. Il est réputé pour se positionner contre les dirigeants du Milan. Voici ses déclarations : « Je crois que chaque année , surtout récemment, j’ai soulevé de nombreuses critiques. La situation se détériore, pire de ce que je pensais. Je n’aurais jamais imaginé arriver à cette situation. On ne peut pas dire que les responsabilités ont été de Seedorf, Inzaghi et de Mihajlovic. Les responsabilités sont des dirigeants : Berlusconi et Galliani.Quand le Milan a été sauvé de la faillite , il y avait des grands champions comme Maldini, Baresi ou F.Galli. Aujourd’hui où sont les champions?
La 2ème année de Allegri ( 2012-2013) a été une grande défaite pour tous qui a donné suite à la domination de la Juve dans le championnat italien.
On a perdu le championnat contre la Fiorentina qui était la moitié de ce qu’elle est aujourd’hui. L’année précédente, on a donné A.Pirlo et il y a des responsables face à cette situation. On a fait un cadeau à la Juve, en achetant Matri pour 11 millions. On est tous responsables. Je me serais attendu à ce que vous donniez votre démission ( ndrl Galliani) et que Berlusconi serait revenu à faire le Président. Il est nécessaire d’opérer à un changement générationnelle ».
En effet, la position de Gatti est difficilement contestable. Mais , Gatti oublie par la même occasion que lors du mercato hivernal, Berlusconi lui même a bloqué un transfert qui aurait clairement changé la saison du Milan : la vente de Pato pour 35 millions d’euros et l’arrivée de C.Tevez pour 20 millions. Ce transfert a été bloqué par Barbara Berlusconi en personne !!! En quoi A. Galliani est il responsable de cette situation?  Pire encore, l’été suivant , S.Berlusconi avait déclaré que le Milan coûtait trop cher et le diktat était l’auto-financement d’où la politique menée par Galliani.

2 minutes plus tard, l’actionnaire Boriani intervient contestant A.Galliani. Voici ses déclarations : «  Chaque année, on nous dit que l’équipe est compétitive, le fait est que la réalité nous dit le contraire.  Dans cette équipe, il y a 3-4 joueurs digne du Milan, la faute n’est pas celle des entraîneurs, c’est comme si on reproche à un pilote de F1 si la voiture est mauvaise , il y a besoin de considérer les coupables , ceux qui sont déconnectés de la réalité, et qui ne fait rien, à part dire « nous sommes compétitifs comme cela ». Les différents entraineurs n’ont pas la possibilité de bien faire leur travail. Si on continue à changer les entraineurs et vu les prestations décevantes, il est normal que San Siro soit de plus en plus vide. »
On ne peut pas beaucoup contesté les paroles de Boriani et il est vrai qu’un changement de cap est plus que nécessaire. Son analyse est sincère , correcte . Les dernières prestations sont plus que décevantes, l’équipe est ce qu’elle est , mal construite à cause de troubles au niveau financier ( combien de mercato fait avec un budget proche de 0) , très peu de programmations ( Galliani est seul et doit tout faire), les départs de Leonardo et Braida en tant que dirigeants – recruteurs n’ont pas eu de remplaçants, aucun scouting en vue … bref, une situation terrible!

A 16.28, les actionnaires demandent des réponses du coût de Casa Milan et de la contribution de la société pour les dépenses de la structure milanaise. La deuxième question est sur le stade de San Siro, parce que le Milan paye 4,6M par an à la commune!
Es ce que sur le long terme , le Milan construira un stade de propriété? Le stade à Portello, quels sont les couts pour la constuction, et quels sont les couts liés à la Fondation Fiera?

A 16.30, l’actionnaire Boriani  reprend la parole et affirme « que depuis 5 ans , nous sommes la « barzeletta » du football sur le plan international, et réaffirme que la responsabilité des résultats techniques ne relèvent pas de la responsabilité des entraineurs mais de ceux qui créent l’équipe. Aucun entrîneur a eu la possibilité de travailler avec tranquillité. « 

L’actionnaire Malgrati parle du contentieux Fiera ( encore une enième désilusion orchestré par B.Berlusconi) et dénonce le manque de fonds qui aura un impact sur le bilan. Il demande aussi quels sont les couts annuels de Casa Milan.

A 16.33, intervention de l’APA avec 3 questions posées par l’avocat Gian Enrico Barone :

  • Quels sont les bénéfices de l’opération Casa Milan?
  • Quels sont les différents coûts liés à Giuseppe Meazza? sachant que la compréhension est assez compliquée. En effet, le Milan doit payer une somme à la commune, doit payer les services d’un prestataire lié aux couts de fonctionnement , la société M-I Stadio Srl  . Ils demandent plus de transparence en la matière.
  • Sachant que la réalisation du Juventus Stadium a couté 150 millions d’euros, ( inférieur au 214 millions de Finninvest versé pour combler les pertes des derniers bilans), le CDA prévoit de reconsidérer la réalisation d’un stade de propriété sur le modèle des grands clubs européens sans oublier les exemples de Udinese et Sassuolo.

A 16.41, l’Assemblée est suspendue pour préparer les réponses aux demandes des actionnaires. 1heure après, Galliani revient pour répondre aux différentes interrogations.
Voici les déclarations d’A.Galliani : « la société a un plan pour respecter le Fair Play Financier, le projet Casa Milan rentre dans cette perspective, sur ce point, on a à l’heure d’aujourd’hui, reçu 600 000 présences dont 6,4M de bénéfices ce qui sont des résultats positifs pour la phase de start-up.
Le nombre d’agents sont elevés pour toutes les sociétés de haut niveau. En ce qui concerne les entraineurs, on ne peut pas faire de comparaisons avec les autres sociétés parce que chacune d’entre elles ont une histoire qui leur sont propres.
Les coûts de San Siro sont des couts qui permettront de recevoir la finale de Champions League, toutes les sociétés ont des cycles positifs et négatifs, le CdA prendra toutes les mesures afin d’inverser la tendance.
Au regard de cette réponse, plusieurs constatations émergent. Tout d’abord, on peut dire que cette réponse est incomplète. Il n’y a aucun élément sur le stade de propriété , sur le contentieux avec la Fondation Fiera ( il s’agit de la partie commerciale donc la responsabilité de B.B mais ce n’est pas une excuse).
De plus , ces déclarations semblent des paroles dans le vide, un copié-collé du CdA de l’année dernière, mais avec une situation financière très deteriorée qui n’est pas justifié sur le plan sportif.

A 18.23, l’APA ( l’association des petits actionnaires) désapprouve le bilan. Ils vont même plus loin car ils proposent un nouveau CdA composé de Rivera, Maldini, Boban, Seedorf et Albertini.Ils prévoient aussi un salaire des dirigeants réduits de moitié.
Cette décision ne sera pas retenue et le CdA est confirmé et le budget approuvé. La séance au vu de ces éléments est levée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :