COPPA : L’AC Milan se bat et s’incline, l’Inter gagne le derby sans mérite.


Ce quart de finale du 26 janvier 2021, le derby entre l’AC Milan et l’Inter restera dans les mémoires pendant longtemps : entre altercation Ibra – Lukaku avec le belge qui pète littéralement les plombs, un arbitrage à sens unique, un Milan décimé par les blessures, les hommes de Stefano Pioli s’inclinent à la 97′ … sur un coup franc d’Eriksen ! Retour sur cette folle soirée.

Une entame de match parfaite pour l’AC Milan contre l’Inter.

Ce 25è derby entre l’AC Milan et l’Inter en Coppa Italia a rapidement tourné à l’avantage des milanais : on voit une équipe plus entreprenante, bien en place tactiquement qui ne laisse rien au hasard. Les premières occasions arrivent très rapidement grâce à un beau jeu collectif à la 3′ (frappe de Leao qui passe pas loin des buts d’Handanovic). Ou encore un peu plus tard où Brahim Diaz arrive un peu en retard sur une remise signée Zlatan Ibrahimovic. L’Inter tente de réagir timidement mais Romagnoli est le patron de la défense (pourquoi ne joue t’il pas tous ses matchs comme hier) et Lukaku se libère une seule fois dans tout le match et Tatarusanu réalise une première superbe parade (la première d’une folle soirée pour lui).
A la 30′, le Milan passe devant grâce au 499è but en club de Mr Zlatan Ibrahimovic après un travail personnel formidable (sur passe de Meité) : il hypnotise Kolarov (comme au derby), et lance un tir : poteau rentrant, Handanovic battu. Les Rossoneri semblaient avoir fait le plus dur.

La joie d’Ibra après le 1-0.

La confrontation Lukaku – Ibrahimovic : le Belge perd les pédales !

Après l’ouverture du score, l’Inter tente de réagir mais le Milan repousse les assauts intéristes sans soucis dans ce derby. La charnière centrale, perd rapidementle soldat Kjaer voit les débuts d’un prometteur Tomori au côté de l’excellent Capitano Romagnoli. Et sur une faute de jeu de notre Capitaine, Lukaku, frustré de ne pas voir le jour dans ce match, s’en prend à Romagnoli. On pensait qu’on allait en rester la. Saelemaekers, coéquipier de Romelu avec l’équipe nationale belge, tente de le réconforter et le numéro 9 de l’Inter le repousse violemment.
A ce moment là, Zlatan Ibrahimovic intervient et on voit un fort tête à tête entre les deux hommes. ça commence à s’échauffer et Ibra lui lance une pique : « Petit âne, retourne faire tes trucs vodoo avec ta mère ». Cette pique est un rappel lorsque les deux étaient coéquipiers et ce n’est pas une attaque gratuite. A ce moment là, Lukaku sort de ses gongs et pète un cable envers l’attaquant suédois : « Fuck You and your wife« . Et en rentrant dans les vestiaire, il lâche : »Tu veux parler des mères ? Sale fils de p… je vais te tirer une balle dans la tête » alors que Zlatan était déjà rentré dans les vestiaires tranquillement.
Une véritable menace de mort, en direct, devant des millions de spectateurs qui est un comportement inacceptable pour un professionnel tel que Lukaku. Ibrahimovic l’a peut être provoqué au début de l’action mais la réaction hors contrôle de Lukaku est un exemple pour les plus jeunes des plus négatifs, qu’on ne devrait jamais voir et entendre sur un terrain de football.
Le Milan rentre donc aux vestiaires avec cette avance méritée à la pause.

Le clash Lukaku – Ibra.

Un arbitrage désastreux qui fausse un match intéressant.

La deuxième mi-temps va sombré petit à petit dans le KO. La direction de Valeri n’est pas bonne et le tournant du match est sans aucun doute l’expulsion de Zlatan Ibrahimovic : l’attaquant suédois commet une faute en voulant aider ses partenaires à défendre et Valeri sort un deuxième jaune sans raison. Ibra, laisse donc les siens à 10. La faute y est mais le jaune absolument injustifié. On est à la 58′. Le Milan qui maitrisait assez bien ce match ne va pas tenir à 10 contre 11. Les milanais reculent dans leur propre moitié de terrain, jouent de plus en plus bas et cherchent à survivre aux assauts intéristes. Il y a un Gigio Tatarusanu dans les cages, où il réalise des parades fantastiques et empêche Lukaku notamment l’égalisation.
Stefano Pioli cherche à mettre des joueurs frais(Castillejo et Rebic notamment) mais les Rossoneri sont un peu sortis du match et le plan de jeu ne fonctionne plus. L’objectif est de défendre le 1-0 et de résister le plus longtemps possible.
Et 10 minutes plus tard, Valeri est encore protagoniste à l’encontre du Milan : Leao intervient en pleine surface sur Barella, et dans un premier temps Valeri laisse le jeu se poursuivre. Et puis, il revient à la VAR et change d’avis. Penalty pour l’Inter. En direct, il est vrai que la sensation est un pénalty indiscutable. En revoyant les images, seconde par seconde, on se rend finalement compte que Leao effleure (voir ne touche pas) Barella (qui a pleuré toute la soirée et s’est retrouvé des dizaines de fois par terre). Lukaku se présente devant Tatarusanu et tire sur la transversale rentrante. Milan 1 Inter 1.

A partir de là, c’est un vrai siège, de l’attaque – défénse. Valeri se blesse après avoir causé tous les tords et avoir déformer le match comme il fallait, il faut attendre la 97′ pour le coup final et fatal. Meité perd un ballon stupide au milieu de terrain, Lautaro Martinez part tout seul et tombe. Encore une fois, en direct, on dit que c’est une faute stupide mais en revoyant les images , on se rend compte que Meité ne touche même pas le joueur adverse. Encore une fois, on peut se demander pourquoi l’arbitre ne va pas consulter la VAR, sachant que ça crée un coup franc méga dangereux pour l’Inter.
Le spécialiste rentré sur le terrain, Eriksen, tire et gèle sur place Tatarusanu, véritable héros de la soirée : Milan 1 Inter 2.
Restant seulement 3 minutes, les Rossoneri tentent de réagir en se ruant à l’attaque mais à la 100′ l’arbitre arrête le match et ne laisse pas le temps aux milanais de jouer jusqu’à la fin.
Un arbitrage désastreux, une deuxième mi-temps horrible, qui a clairement changé le cours du match. Valeri contre Milan c’est 13 cartons rouges distribués en 33 rencontres.

Un arbitrage plus que limite.

Les enseignements à retenir de ce derby Milan-Inter complètement fou.

On attendait une réaction après la terrible défaite contre l’Atalanta (COPPA : Un derby qui promet, une victoire pour se relancer?), et on peut dire que le Milan a su rebondir. Malgré les épisodes, l’expulsion d’Ibra, le Milan a tenu tête contre la deuxième équipe de Serie A jusqu’à la 97′ et il a fallu deux coup de pied arrêtés pour faire la différence. Pioli a eu les réponses de ses joueurs et il en parle après le match : « J’ai eu les réponses que je voulais. Nous avons fait preuve de concentration et de maturité, même si on ne peut pas se satisfaire de ce résultat. »
Il est vrai que la défaite pouvait laisser penser à un doute d’un point de vue psychologique mais le Milan a su rebondir. Même si le résultat a été défavorable, les Rossoneri ont su répondre présent et c’est ce qui comptait ce soir.
Le fait de se sortir en quart de finale de la compétition permettra aux Rossoneri de se concentrer sur les deux objectifs principaux : la Serie A et l‘Europa League. En effet, ça permettra d’éviter deux matchs en février ce qui est important pour le reste de la saison.

Côté Inter, on a vu une équipe nerveuse dès le début, qui se plaignait sur chaque duel ce qui a rendu le match détestable. Ils ont su remonté et renverser le match grâce à des épisodes en leur faveur. Se qualifier était l’objectif mais il a manqué la classe et la manière ce soir. Le derby a révélé que le Milan peut se battre contre tout le monde et qu’il est inférieur à personne. Acte III prévu le 21 février prochain.

Tatarusanu le MVP du match

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :