SERIE A: L’ AC Milan joue comme une grande équipe, Napoli KO.


Hier soir, au San Paolo, à Napoli, l’AC Milan affrontait l’équipe de Gennaro Gattuso qui était en grande forme. Après avoir affronté l’Inter, l’AS Roma , c’était un nouveau test pour les Rossoneri afin de comprendre leur réel niveau et les ambitions du club. Et encore une fois, Zlatan enmène les siens vers le sommet. Encore une fois, les milanais impressionnent et gagnent un match important. Et devient toujours plus solide.

L’Ibra dépendance et cette soif de gagner .

L’AC Milan commence à devenir un adversaire sérieux en Serie A. Le club lombard gagne à Napoli, (10 ans sont passés depuis la dernière fois, saison 2010-2011). L’homme qui avait décidé la partie est encore titulaire aujourd’hui, et joue surement le meilleur début de saison de sa carrière, à 39 ans, Zlatan Ibrahimovic. 10 buts en 6 matchs de Serie A, et meilleur buteur. Des stats impressionnantes et Gattuso en explique la raison en conférence de presse : « Le Milan n’est pas la meilleure équipe sur le papier, mais joue à 100% pour Ibrahimovic. Et c’est encore le meilleur, un grand champion. »
Il est sorti hier sur blessure, et on ne connait pas encore l’entité de la blessure, surement musculaire. D’après les premières estimations, on parle de 3 à 4 semaines d’absences.
Et c’est ce qui fait la différence cette saison : la présence de Zlatan a révolutionné le Milan. Depuis son arrivée, il y a une nouvelle ambiance à Milanello : chaque joueur connait son rôle à jouer et l’envie de ces jeunes joueurs donne la force qu’on voit sur le terrain.
Cette force de caractère que nous avons vu hier, ce qui a cruellement manqué aux Napolitains de Gattuso.

Zlatan en grande forme à Napoli.

L’AC Milan top team désormais ?

Hier, l’AC Milan n’a pas dominé le match et a subi le jeu du Napoli. 19 occasions de jeu, 7 tirs cadrés et 63% de possession de jeu. Des chiffres criants en faveur du Napoli qui montre l’efficacité du Milan et un réalisme impressionnant. Stefano Pioli et Daniele Bonera ont très bien préparé le match et le plan de jeu a été très clair dès le début. L’objectif était de laisser le jeu au Napoli et de repartir rapidement en contre. Les Rossoneri commencent parfaitement le match et mettent en difficulté les Napolitains, avec de grosses occasions d’entrée (Rebic, Calhanoglu). Le Milan prend l’avantage au bout de 20 minutes en utilisant leurs points forts : Theo Hernandez adresse un centre en direction d’Ibra qui anticipe Koulibaly de la tête et trouve l’ouverture du score. Napoli 0 Milan 1.

Napoli est piqué au vif, et veut réagir immédiatement. Et on voit la classe de Gigio Donnarumma, qui offre une parade fantastique sur une frappe vicieuse de Mertens. Et lorsque Gigio ne répond pas présent, c’est la barre qui sauve le Milan de l’égalisation. Napoli pousse mais n’arrive pas à se montrer dangereux. Au contraire, les Rossoneri jouent en contre et à chaque attaque semble être en mesure de faire mal. Souffrir ensemble, pour faire mal ensuite. On rentre à la pause sur ce score d’1-0.

Une reprise délicate : l’AC Milan joue en team, Napoli pousse sans faire mal.

En deuxième mi-temps, la physionomie ne change pas fondamentalement, et Napoli ne trouve pas la solution. Pire, les Rossoneri profiteront d’un énième contre, pour faire le break. Ballon récupéré, Calhanoglu lance Rebic en profondeur qui trouve Ibra dans la surface, démarqué, et marque du genou. Napoli 0 Milan 2. Mertens réouvrira le match à l’heure de jeu en réduisant la marque. Napoli 1 Milan 2.
Sur une envolée de Théo Hernandez, Bakayoko fait l’erreur de trop, et laisse les siens à 10.
La fin du match est plus compliquée que prévu, les Rossoneri ne gèrent pas l’homme en plus. Mais les milanais défendent et souffrent ensemble, et le Napoli ne parvient pas à revenir dans le match.
Dans le temps additionnel, Hauge trouve sa première joie avec les Rossoneri. Napoli 1 Milan 3. Fin du match.

La joie de Donnarumma avec Daniele Bonera à la fin du match


L’AC Milan gagne un match fondamental pour le championnat. Avec ce nouveau succès, les hommes de Stefano Pioli reprennent la tête du championnat. Ce qui frappe aujourd’hui est la manière de jouer : le Milan a fait preuve d’un réalisme impressionnant, a joué en bloc, a bien défendu et a su attaquer quand c’était nécessaire. Une victoire qui manquait depuis 10 ans, et un primato renforcé avec 20 points en 8 journées de Serie A. L’AC Milan réalise le 2è meilleur départ de son histoire, toujours invaincu en Serie A. Mais la saison est encore longue. SERIE A : Les notes de l’AC Milan contre le Napoli.

Le premier but de Hauge en Serie A


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :